2021: Un nouvel âge d’or pour la Suisse?

2020 a connu un début difficile. De près de 30’000 points, les marchés américains sont tombés à moins de 19’000[1] en quelques semaines: on entendait déjà des rumeurs de crash boursier “pire que 2008”.

En Suisse, les marchés boursiers sont passés de 11’000 points en novembre à environ 8000 vers fin mars[2], c’est-à-dire une chute de près de 30%.

Pourtant, aux USA comme en Suisse les marchés connaissent depuis avril une croissance nouvelle[3] qui ne semble pas gênée de la volatilité occasionnelle suscitée par une chute aussi vertigineuse: le marché mondial devrait reprendre son activité dès la fin du confinement. Le Covid-19 aura peut-être été la cause du réajustement nécessaire d’un marché battant tous les records depuis 2016.

De plus, la crise mondiale engendrée pour le Covid-19 nous a forcé à repenser l’ensemble de notre mode de vie: de l’éducation à la restauration en passant par le travail, nous sommes en train de réviser à un niveau sans précédent, plus fondamental encore que ne l’ont fait nos grands-parents après deux guerres mondiales, les structures et fonctions sociales qui définissent notre mode de vie.

Nous sommes en train de prendre conscience de deux choses: d’abord, que nous vivons dans un modèle de société hérité d’un autre temps, remontant probablement à l’apparition de la classe moyenne au 18è siècle; ensuite, que ce modèle est désormais dépassé. Il doit être repensé pour nous permettre de répondre aux défis posés par la globalisation et la digitalisation.

Pour beaucoup, c’est une mauvaise nouvelle. Ceux qui voient leur commerce affecté par le confinement, restaurant ou magasin, sont en situation difficile. Mais à eux s’offre également une perspective entièrement nouvelle.

Et quelle perspective. La Suisse est en effet le leader mondial de l’innovation[4]. Ce petit pays est un géant de la recherche, c’est-à-dire qu’il bénéficie du dynamisme économique le plus élevé au monde, grâce à une créativité qui fait la fierté de nos écoles de pointe. La Suisse, pays des créatifs, des ingénieurs et des entrepreneurs.

Maintenant, la bonne nouvelle: 1) Les perspectives d’investissement s’accroissent alors que le marché remonte. 2) La Suisse est le pays de l’innovation. 3) Notre société a besoin plus que jamais d’innovation et de créativité dans tous les domaines pour pouvoir se renouveler.

La rencontre de ces trois éléments annonce ce qui pourrait bien être un nouvel âge d’or pour notre pays, voire pour le monde. 2021, première année pleine de la nouvelle décennie, n’attend plus que le dynamisme de startups et entreprises suisses pour tenir ses promesses.

M.H., pour AZNA


[1] https://tradingeconomics.com/united-states/stock-market

[2] https://www.six-group.com/

[3] Ibid.

[4]https://assets.weforum.org/editor/responsive_large_webp_V5r0eE5u0xx_Jn4YQtcY82jJwSoQN-OFVBVwk4pVQx8.webp

One comment

Comments are closed.